solo

Solo

Pourquoi un solo?

D’abord par instinct, sans trop de réflexion.

Puis…

Comme un acte de résistance, une volonté de communion. De rencontres.
De vérités. Puisqu’on est tout seul. Plus rien ne nous oblige à part nous-même. Plus rien ne nous renvoie une image. C’est un travail d’honnêteté, de connexion. Une volonté de transparence, de mise à nu.

Peut-être aussi faire écho aux solitudes.

Et oui, c’est espérer pouvoir encore changer quelque chose, malgré, malgré tout le reste.

Tout semble plus… fragile, accessible. Tout dans le sens de l’humain tout entier, qui n’a plus le choix de se livrer, d’être là. Et de créer un lien, pour ne pas tomber et surtout, pour ne pas les abandonner ceux qui sont de l’autre côté ou là juste à côté. Ainsi, je crois qu’il y aura une petite dose de plus de compassion possible, de AVEC possible. Parce qu’on peut finalement tout se dire puisqu’on est entre nous. Intimement.

Et puis très sincèrement parce qu’il n’y aura pas d’autres compromis qu’avec moi-même. Que j’espère peut-être une rencontre, une découverte, un quelque chose qui se rapprocherait de l’accomplissement. Ce ne sont pas des bonnes raisons, mais elles font partie du lot.

Ou un peu tout ça, et certainement plein d’autres choses.

2 Comments
  1. Continue, ça fait du bien de te lire !

    1
  2. La lecture t’apporte beaucoup, tu rencontreras
    la personne qu’il te faut pour continuer, et croire
    en toi.

    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>