• Regards Objectifs

    Il y a un an on lançait ce projet avec l’envie de valoriser les femmes du quartier, j’ai eu simplement envie de les rencontrer et de voir ce qui émergerait, ce qu’on arriverait à construire ensemble. Il a fallu être inventives et tenaces pour aller au bout malgré la situation sociale et sanitaire. Les rencontres que nous avons pu faire ont été puissantes, riches, réconfortantes à titre personnel et individuel. Je vous invite à votre tour à aller à leur rencontre.

     

     

    Regards objectifs est un projet qui a vu le jour à l’été 2020 quand l’envie de donner la parole et l’image aux femmes du quartier Gambetta-Richelieu a rencontré l’envie de co-créer une exposition photographique. C’est sous forme d’ateliers que nous nous sommes questionnées tour à tour sur nos identités, le rôle de la photo, le quartier, la place des femmes dans la société, la volonté de sororité, l’envie de liberté.

    Regards objectifs, c’est avant tout une rencontre entre ces femmes, des discussions, des explorations dans le quartier, des messages dans la rue, des micros-trottoirs, des temps d’écriture. Nous avons eu envie de conjuguer les différentes facettes du quartier, représenter l’espace, pour un peu mieux se l’approprier. C’est par une approche poétique que nous sommes allées à la rencontre de l’autre, peut-être avant tout à la rencontre de soi.

    Avec ce projet, les participantes souhaitent offrir une occasion de changer de regard, loin des stéréotypes et des oppressions, qu’ils soient envers nous-même, entre nous et dans la société.

    Nous vous proposons un moment suspendu, une rencontre, à travers ces femmes courageuses, intrépides, créatives, fortes, belles. Une occasion de se relier, de tisser du lien et de prendre l’espace en tant que femmes, parfois invisibilisées.

    Porté par la Ligue de l’enseignement, conçu et réalisé par Caroline Robineau, Violaine, Jany, Michèle, Elia, Sherazade, Shainese et Elodie

    Financé par la ligue de l’enseignement du Gard et la FDVA.

    En partenariat avec le Café Anaïs.

  • A table

  • Du vent, des graff et un rooftop – Portrait de Julie

  • Au hasard de la matière

  • Par ci par là par un bel été à Paris

  • La nature comme tableau

  • Parfois il ne fait pas beau (et c’est pas grave)

  • Mélancholia

  • Liberté // Fragilité

     »la liberté me fragilise, la fragilité est ma force, la force à chercher à être libre. »
     
    Une installation photographique en deux temps : une première bulle de réflexions intimes sur la résonance de ces mots au moment où je les écoute. Un deuxième espace pour suspendre ces nano-secondes où la poésie du quotidien arrête justement le temps pour nous offrir un souffle avec liberté et fragilité.

     

    Pourquoi une installation? Parce que les photos partagées sont un mélange de photos argentiques et numériques, dessins, aquarelles, le tout parfois retouchés numériquement, parfois pas du tout, avec des fils suspendus, du papier brut, aucun cadre, des bouts de textes tapés à la machine et d’autre écrit à la main, le tout avec l’imperfection que cela peut engendrer.

     

     

  • Démêler

  • Quatuor Tango

  • A travers

  • Les mots incrustés

  • Saison 2013/2014

  • Porto

  • Rêves sombres

  • Happy Factory – Le show

  • Trio Ilta

  • Les formes, les couleurs et la douceur du temps qui passe

    De Montréal à Paris, en passant par Florence et le Guatemala, voici la sélection de photos que j’ai eu envie de vous partager pour Noel. Offrez une photo originale à vos proches.

    Je vous invite à me passer commande par mail à robineau.caroline@gmail.com. Pensez à préciser :

    – votre format 10 x 15 ou 13 x 17 (ou 20 x 30 uniquement avant le 14 décembre)

    – mat ou brillant

    – votre adresse

    Pour m’assurer que vous recevrez le colis à temps (et oui Noel est tout bientôt)  je vous le ferais parvenir directement depuis l’imprimeur. Livraison uniquement de la photo.

     

    Tarifs:

    10 x 15 : 12 euros

    13 x 17 : 15 euros

    20 x 27 : 30 euros

    (+2euros par livraison)

    Moyen de paiement au choix : virement, chèque ou espèce quand on se voit 🙂

  • Dans les entrailles d’une usine abandonnée

  • Kaléidoscope

  • La danse des parapluies

    Danser

    S’inventer

    Et se cacher

    Pour le plaisir

    Et s’inventer reine de la pluie sans eau.

    Et rire

    Pour le plaisir

    De ce poème éphémère

    Offerte par un simple parapluie.

  • Fragments

  • Entrelacés. Le vide et le plein.

  • Mes souvenirs tracent des traits droits

  • S’envoler

  • En 1900

  • Love love love

    Aujourd’hui

    A travers la ville

    Entre colère et volonté

    Se glisse un peu d’amour

    L’espoir de faire sourire

    Un bémol, deux soupirs

  • Les contes du pays incertain

  • Nul part en hiver

  • En vrac

    Chaque jour,

    Pendant un mois,

    Au gré du quotidien,

    Une série se dessine,

    Des objets jetés au sol.

  • Jean Jaurès

  • Expo de ouf

  • Mademoiselle Violoncelle

  • lost love

  • Les 3 petites têtes

  • Regarder au delà, de la rouille et des cadenas.

  • Liberté // Fragilité (2e bulle)

    Un deuxième axe de recherche sur ces nano-secondes

    en équilibre

    éphémères et fébriles

    douces et légères

  • Libre d’imaginer

    De l’eau et des colorants alimentaires

    Pour nourrir l’imagination

    Construire des univers

    Par delà les possibles

  • Exploration d’un quartier

    Repartir

    A la découverte

    Chercher des nouveaux détails

    Un nouveau regard

     

  • Créatures

  • Les InciDanses

     PROJET DE MÉDIATION CULTURELLE

    Représentation In Situ – Montréal

    Je suis passionnée par l’humain. Je traque les occasions où chaque individu se sent plus léger, plus connecté, plus en harmonie, plus épanoui, où il accepte de chercher, quitte à se perdre un peu pour mieux se retrouver. À travers les différentes rencontres avec le groupe, j’ai été témoin de leur engagement, de leur travail et du plaisir partagé. J’ai été touché par l’unicité et la particularité de chaque individu qui rend le groupe si fort, si complet. J’ai aimé les regarder, voir ces corps explorer le mouvement, ces visages traversés par les émotions.

    J’ai tenté de saisir chaque personne dans l’intimité qu’il voulait bien partager. Je crois personnellement à la beauté et aux bienfaits d’un projet comme InciDanses. Ces clichés vous invitent à embarquer dans un tel processus. Ce sont leurs expériences mais ce sont mes mots, j’espère qu’ils se reconnaîtront.