En bref

Un corps à trois têtes pour l’humain qui se cherche, la femme qui s’est trouvée et la maman en devenir.

Chapitre Un

Les métiers de la communication – ce mot qui transpire malheureusement la manipulation en filigrane – mais ici, la communication pour remplir ma soif de curiosité, m’offrir la liberté et quelques clés pour comprendre le monde et surtout me permettre – doux plaisir – de réussir à me mettre en relation avec cet autre qui est en face – qui que tu sois.

Chapitre Deux

Parce que la communication ne suffit par pour offrir du beau, même là où d’autres n’y voit que du laid. Parce que oui mon dada en photo ce sont les vieux poteaux rouillés, les fenêtres béantes et les portes vieillis. Et puis les gens, la vie en mouvement, toutes ces petites choses en bric à brac.

Chapitre Trois

Pour étancher la rage de créer, ouf rage fait peur, enfin cet espèce d’amalgame dans le ventre qui veut crier Regardez comment c’est beau, comment c’est laid – ressentez combien c’est doux, combien ça grince – espérez, vivez et aimez surtout. Oui. Surtout. Et bien pour ça, il y a le mouvement, les mots et les images, les silences et les idées folles. Il y a ce que je résume par théâtre faute de mieux et que je lui fourre dans les poches la danse et la musique, les ombres et le théâtre d’objet, la performance et la peinture. Du beau bric à brac finement ficelé pour me connecter à l’autre. Et la boucle est bouclée.

 

No Comments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>